1 24-02-2019 22:26:34 -

Dans le bulletin 33 des Amis du Vieux Revest, nous avons publié une série de notices sur les maires du village au XXe siècle. https://photos.revestou.fr/picture?/bul … -bulletins

Pourquoi ne pas utiliser les recherches généalogiques pour tracer un portrait de nos édiles? Voici donc une présentation de la vie personnelles de nos anciens maires, telle qu'on peut les retrouver dans les archives publiques en ligne. Il y aura aussi un lien vers la page ad hoc de notre site de généalogie.

Les actes d'état civil du Revest sont librement accessibles en ligne jusqu'en 1911. Les tables décennales jusqu'en 1922 et les recensements jusqu'en 1931.

2 24-02-2019 23:17:26 -

Jean Baptiste Alexis Beilon a toujours été Toulonnais, dans tous les actes que l'on peut trouver à son nom. Né le 10 décembre 1828 à Toulon, il y décèdera le 7 janvier 1919 à 90 ans. Son père Joseph était bourrelier.

De son premier mariage avec Victorine Gaudemard, Il aura 2 filles, Élisabeth en 1862 et Joséphine en 1863. Victorine décède à 27 ans. Et Alexis se remariera en 1885 après 18 ans de veuvage avec Marguerite Aicard.

Sa profession déclarée est carrossier pour la naissance de ses deux filles. Et lors de son remariage en 1885, il indique qu'il est propriétaire et Maire de la commune du Revest. Je n'ai pas encore trouvé trace administrative de son activité d'entrepreneur de pompes funèbres, qu'il exerçait semble-t-il pendant ses mandatures.

Henri Durand nous a raconté que lors des élections de 1904, il avait promis, s'il était réélu, de donner à la commune les terrains de la campagne David, proches de la mairie actuelle. Comme il a été battu, il ne les a pas donnés. https://revestou.fr/pages/223-municipal … 904-fr.php

Page de généalogie : https://genealogie.revestou.fr/getperso … ee=revesto

3 24-02-2019 23:40:51 -

Joseph Antoine Hermitte est né à Marseille, le 19 novembre 1842, mais c'est un Revestois depuis au moins 9 générations (on ne peut remonter au-delà de 1600). Du côté de son père, on trouve donc des Hermitte, des Artigue, des Vidal, rien que de vieilles familles revestoises. Sa mère est demi-varoise, avec une maman de Tourves et un papa de Cognac.

Son père était perruquier à Toulon, de même que son grand-père maternel, le Charentais.

En dehors de ces détails, il reste assez énigmatique. Je ne sais toujours rien de son mariage, ni de son métier et encore moins de ses éventuels descendants. Quand on ajoute à cela le mystère des deux maires en 1906 et de son double recensement au Revest et en Saône-et-Loire, il reste encore de la matière pour une belle enquête.

Voir le mystère des 2 maires : https://revest.legtux.org/post849.html#p849

Page généalogique de Joseph Hermitte : https://genealogie.revestou.fr/getperso … ee=revesto

4 25-02-2019 00:32:09 -

Pierre François Meiffret (avec un  F ou deux, c'est selon) a des ancêtres mystérieux, on ne peut remonter qu'à ses grands parents et aussi un couple d'arrière-grands-parents. Dans cette famille, on rencontre des Castel et des Paulé, des noms bien revestois. Mais lui est né au hameau des Olivières, le 2 mai 1845.
Ah quand on dit les Olivières, on a tout dit, et la nostalgie est au rendez-vous. On peut donc mettre des noms sur les fantômes qui ont habité ces maisons sans toit aujourd'hui envahies par les arbres et le lierre ?
Peut-être habitait-il la maison Meiffret avec son bel escalier en courbe. Peut-être ... mais au recensement de 1841 les 8 maisons du hameau étaient TOUTES habitées par des Meiffret ...

Ses parents Christophe et Anne Daumas habitaient le hameau depuis leur mariage en 1829. Ils y seront recensés jusqu'en 1851. Ils étaient cultivateurs, comme leurs parents. Et n'avaient à part Pierre qu'un autre enfant, Marie Virginie, née en 1830.

Pierre François se marie en 1869 avec Paule Anaïs Artigue, ils vont habiter le village, puis Dardennes. Dès 1870, à la naissance de leur premier-né Célestin Fructueux, Pierre se dit cafetier, puis limonadier en 1897, et cafetier en 1906. Mais en 1872, il indique "Cultivateur". Il avait dû garder des terres.

Pierre et Paule auront 6 enfants, dont l'un meurt tout bébé et un autre à la guerre, à 23 ans : c'est Émile Maur Meiffret dont le nom est gravé au monument au mort. Pierre François, qui avait perdu sa femme en 1900, meurt deux mois après la mort de son fils, à 71 ans.

Pierre François Meiffret est le grand-père de Pierre Paul Meiffret, qui sera maire du Revest de 1935 à 1941 et l'arrière-grand-père de Claude Meiffret, président de la CCI du Var.

Page de généalogie : https://genealogie.revestou.fr/getperso … ee=revesto

5 26-02-2019 00:53:19 -

Eugène Marcellin Chaix vient des Basses-Alpes, à Demandolx où il est né le 10 avril 1868. Son père est dit "Propriétaire", ce qui signifie cultivateur exploitant sa propre terre.

Eugène va rencontrer très tôt celle qui sera sa femme, une Seynoise, Marie Jeanne Colombo : ils ont l'un et l'autre 17 ans à la naissance de leur premier enfant, mais la petite Antoinette ne sera reconnue et légitimée que lors du mariage de ses parents, le 13 février 1892, alors qu'elle a 7 ans. Un autre bébé est déjà en route, Clothilde nait en juin 1892, suivi de jumeaux, Louise Olympe et Joseph en 1894 et d'une petit cinquième, Rose, en 1901. Tous les enfants sont nés à La Seyne. mais on retrouve la famille au Revest, rue de la Paix lors des recensements de 1906 et 1911 : Eugène, Marie Jeanne et les 3 plus jeunes enfants.

En juin 1892, à la naissance de Clothilde, Eugène est jardinier, de même qu'en 1894 quand les jumeaux arrivent. Selon l'acte de naissance de Rose, il est ouvrier du port en 1901. Et selon le recensement, chaudronnier à l'arsenal en 1906, ouvrier du port travaillant pour l'État en 1911. Marie-Jeanne est alors blanchisseuse.

Au recensement de 1921, aucune profession n'est indiquée pour Eugène et Marie-Jeanne, qui habitent toujours rue de la Paix. Ils ont pour voisins leur fille Antoinette, mariée au Corse Pascal Simonetti et leurs trois enfants. Joseph vit toujours avec ses parents, il est facteur, comme sera sa jumelle Louise.
Louise habite la maison voisine, elle vit seule avec son fils, Alphonse Sauvaire. Elle est blanchisseuse.

En 1926 et 1931, Eugène et Marie-Jeanne Chaix ne sont plus recensés au Revest. Eugène disparait en 1931, Marie-Jeanne, je ne sais pas.

Eugène Chaix aura été maire du Revest de 1916 à 1925. Son gendre Pascal Simonetti le sera de 1945 à 1959. Son petit fils Alphonse Sauvaire de 1959 à 1971.

Page de généalogie : https://genealogie.revestou.fr/getperso … ee=revesto

6 03-03-2019 01:43:30 -

Marius Christophe Valentin Cadière est né ici, au Revest, le 4 février 1865. Il y mourra aussi à 80 ans. C'est un Revestois pur jus : ses parents, ses grands-parents, ses arrière-grands-parents, ses arrière-arrière-grands-parents sont tous nés au Revest.
Et son épouse Emma Vidal, née à Vence, est de mère Revestoise.

On trouve dans son ascendance toutes les familles qui ont fait le village : Artigue, Hermitte, Agarra, Barbaroux, Castel, Vidal, Teisseire, Feissolle ... Il doit être cousin avec 80 % de la population revestoise.

Son père était perruquier, ce qui au XIXe siècle est un barbier coiffeur. Ses grands-pères étaient forgeron et boucher, ses grands-mères toutes deux cultivatrices. Dans la génération antérieure, on trouve encore des cultivateurs, un maçon et plus loin encore un soldat à la marine.

Marius, lui, est ouvrier à l'arsenal. Il fut élu maire du Revest sur une liste Radical Socialiste et fut membre de la SFIO.

Il épouse donc Emma Vidal le 17 juillet 1888. On ne leur connait qu'un seul enfant, Fortuné Jules, Philémon Damasse, né le 11 décembre 1888. Fortuné s"était engagé 3 ans dans l'infanterie de 1907 à 1910, mais il passera presque toute la campagne contre l'Allemagne dans un camp de prisonniers, dès le 7 septembre 1914.

En 1907, toute lafamille demeure à Toulon, boulevard Louis Picon, Campagne Cadière.

Page de généalogie : https://genealogie.revestou.fr/getperso … ee=revesto