1 30-09-2018 23:41:12 -

La loi de 1905 de séparation de lÉglise et de l'État interdit d'apposer le moindre signe religieux sur les monuments publics, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture, des cimetières, des monuments funéraires.

Avant l'assouplissement de la loi de 1905 en juillet 1924, le Préfet pouvait s'opposer à l'édification de monuments publics avec des signes religieux. Sauf dans les cimetières. C'est pourquoi un nombre élevé de monuments aux morts ont été élevés dans les cimetières après la Grande guerre.