1 28-12-2017 16:46:16 -

[message du 3 août 2017]

Adieu, bonjour,

Je vais de temps en temps sur votre site et cela m'a fait penser.
Je suis professeur de langue d'oc en collège et lycée et je vous
contacte pour vous proposer de faire des traductions en provençal si
besoin.

Aussi, mon nom de famille étant le même que la commune (ma famille
est du département), c'est sympathique.

Bien cordialement
M. REVEST Laurenç
Professeur Certifié de Langue d'Oc

2 28-12-2017 16:49:04 -

[Notre réponse du 9 août 2017]
Merci Laurenç pour votre proposition !

Notre association d'histoire locale a plus de 30 ans et j'y contribue bénévolement depuis 20, essayant de surmonter mon lourd handicap : je suis parisienne ! Je n'ai pas constaté jusqu'à présent que nous ayons besoin de traductions depuis le Provençal ou vers le Provençal. Je n'ai pas connaissance de texte provençal dans nos archives. Mais moi, je rêve d'un site bilingue Français-Provençal pour les Carnets du Revest, avec de vraies traductions, par de vrais humains, pas des robots.

J'ai déjà maintenu des sites multilingues, dans l'un d'eux la centaine d'articles existaient même en 4 langues.
Nos Carnets du Revest peuvent accueillir jusqu'à 6 langues, mais pour le Provençal, avant de semer, il faut préparer le terrain : la structure du site devrait aussi être en Provençal, sinon, les pages traduites sembleront des annexes plaquées çà et là artificiellement.

Et AdHoc, le logiciel libre utilisé pour réaliser les Carnets du Revest, exige des traductions techniques en un minimum de 700 lignes. Je les ai réalisées à partir de l'Italien vers le Français, l'Anglais et l'Allemand, et je sais que c'est un travail de Romain pour un site qui ne connaîtra probablement qu'une diffusion confidentielle. Je ne saurais dénombrer les locuteurs provençaux de notre village. 4 ? 5 ? Plus 3 douzaines qui comprennent... Mais il est vrai qu'un site avec le Provençal aussi pourrait attirer d'autres visiteurs, et certainement des passionnés attachés à la défense du patrimoine et de la culture. Ce qui entre alors dans notre sphère de compétence.

Voilà voilà ... Qu'en pensez-vous ?

Et à propos de Revest, vous avez certainement une opinion sur son étymologie ?
Bien cordialement
Katryne