1 19-11-2017 06:14:31 -

Sans transmission, pas d'histoire humaine. Mais une transmission intégrale et parfaite annulerait aussi toute évolution. Son statut paradoxal est donc de devoir être toujours active et incomplète, de réussir en échouant partiellement.

Pour lire l'article complet Le Paradoxe de la transmission, c'est là, sur Les Échos : https://www.lesechos.fr/idees-debats/ed … 131194.php