1 03-11-2016 08:37:19 -

Depuis 15 ans, la SOMECA informe sur l'activité de la carrière de Fierraquet. Le comité de suivi du 8 septembre 2016 réunissait au Revest des élus, des représentants de l'administration, des associations, surtout des CIL et des représentants des Amis du Vieux Revest.
En voici notre compte-rendu.

Le tonnage extrait ces derniers temps est à la mesure de l'activité du BTP de l'agglomération : au plus bas jamais atteint avec 1,3 millions de tonnes annuelles, mais avec une certaine constance dans ce plus bas : ça ne descend plus depuis quelques mois. Aussi, quand la SOMECA a remporté un contrat pour un marché d'extension de Monaco sur la mer de 6 hectares, ce fut accueilli comme une excellente nouvelle : 2,5 millions de tonnes à livrer de mi 2017 à 2019. A noter que cette extraction supplémentaire n'entraînera pas de dépassement des autorisations annuelles actuelles de 2,5 millions de tonnes.

http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/11/03/carriere-fierraquet-8sept2016-31.jpg

Ce chantier de Monaco va induire la création de 124 emplois sur l'agglomération, dont 15 à la Someca qui va passer de 24 à 39 salariés pour la durée du contrat.
Le contrat consiste à livrer les cailloux sur le port de Brégaillon où il seront lavés avant d'être chargés sur des bateaux, lesquels les emporteront vers Monaco. Un seul bateau fera 2 navettes par semaine à raison de 20.000 tonnes par chargement, ce qui selon mes calculs pourrait être accompli en 62 semaines et 1/2. Qui ne seront pas contiguës, puisque le contrat s'étale sur 3 années de juillet 2017 à 2019 : 2 campagnes principales de livraison : juillet 2017 -> février 2018 et décembre 2018 -> juin 2019.


http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/11/03/carriere-fierraquet-8sept2016-47.jpg


Pour alléger le trafic quotidien induit par ces chargements et étaler l'extraction et la livraison, la SOMECA a prévu 2 zones de stockage, une à Tourris, en cours de réaménagement. L'autre à Lagoubran. La répartition exacte et le trafic supplémentaire ne sont pas encore exactement arrêtés, des études d'optimisation du trafic sont en cours. De nombreuses autorisations sont nécessaires pour un chantier de cette importance. Certaines sont déjà acquises, les autres en cours d'examen.


http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/11/03/carriere-fierraquet-8sept2016-22.jpg


Les CIL des Favières, de La Valette, de Saint-Pierre des Moulins, ceux de la Seyne sont montés au créneau en raison de l'augmentation prévisible des nuisances dont ils se plaignaient déjà. Même si le bureau d'étude Alter & Go et le service de communication de la SOMECA sont très actifs dans les opérations de concertation, l'atmosphère était assez électrique, certains représentants des CIL avançant même des cadences futures d'un camion toutes les minutes et menaçant de bloquer les voies s'ils n'étaient pas entendus.


http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/11/03/carriere-fierraquet-8sept2016-9.jpg


La visite de la carrière à permis de montrer les travaux supplémentaires réalisés sur les infrastructures pour protéger les travailleurs (abri pour un atelier de maintenance , mécanisation de certaines opérations dangereuses) et, pour réduire encore les nuisances de poussière, des parois le long de voies d'accès.

A noter que depuis l'arrêté préfectoral sur l'alerte sécheresse, l'arrosage est interrompu.

Pour un peu plus de littérature, voir cette fiche du site de la SOMECA : http://www.someca.eu/docs/carriere%20du%20revest.pdf


http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/11/03/carriere-fierraquet-8sept2016-49.jpg

2 03-11-2016 09:11:13 -

https://youtu.be/-cQRjk9nyNQ

3 17-12-2016 21:45:20 -

Les riverains Seynois s'inquiètent. Ils sont soutenus par la municipalité. Voici le texte d'un article paru le 15 décembre 2016 dans le journal municipal en ligne de La Seyne-sur-mer.

Le Revest-Brégaillon-Monaco : les camions de la discorde

Inquiétude et colère des CIL de La Seyne, soutenus par la Ville, face au “projet d’urbanisation en mer” de Monaco qui prévoit de déplacer, par camions, 2,2 millions de tonnes de pierres du Revest vers Brégaillon…

Deux cent cinquante poids lourds (dans les deux sens) par jour, cinq jours par semaine, de juillet 2017 à février 2018 puis de décembre 2018 à août 2019. C’est ce qu’il faut pour déplacer 2,2 millions de tonnes de rochers du Revest à Brégaillon, pour acheminer par bateau de quoi gagner 6 hectares sur la mer, à Monaco. Circulation, pollution, nuisances sonores, garanties de retombées locales sur l’emploi ou les infrastructures… Sur tous ces points, les Comités d’intérêt local (CIL) de La Seyne estiment que les deux opérateurs du projet, Bouygues TP et la SOMECA (carrière du Revest), qui décrivent un « chantier de 30 millions d’euros et 124 emplois », n’apportent pas de réponses convaincantes.

Selon eux, aucune vraie concertation n’a été conduite : « La population mérite de donner son opinion, puisqu’elle subira tous les inconvénients et aucun avantage en compensation. La base de toute démocratie oblige qu’une enquête publique soit diligentée, avec un cahier des charges complet et honnête. » De son côté, la municipalité de La Seyne, par la voix de son maire, a déjà fait savoir qu’elle comprend et partage les craintes des populations. « Tout doit être mis en œuvre dans l’intérêt de nos concitoyens et du territoire, prévient Anthony Civettini, adjoint au maire chargé de l’économie, et les contraintes de circulation vont bien au-delà du seul territoire seynois. »

Source : Le Seynois  http://www.leseynois.fr/revest-bregaill … -discorde/

4 29-12-2016 17:50:55 -

La zone de stockage intermédiaire de Tourris, près de la pesée se remplit depuis plusieurs semaines. Le tas est déjà assez impressionnant.


http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/12/29/stockage-pierres-monaco-tourris.jpg


http://revest.legtux.org/uploads/images/2016/12/29/stockage-pierres-pour-monaco-tourris.jpg.jpg

5 07-02-2017 23:57:22 -

La carrière du Revest dans le Var vient de perdre une partie de son marché dans le cadre du projet de construction d'un écoquartier de luxe dans la principauté de Monaco à l'horizon 2025.


Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction a décidé de retirer la première des deux phases de transport d'approvisionnement de matériaux par camion jusqu'à la zone industrialo-portuaire de Brégaillon pour la construction de l'infrastructure maritime.


A partir de cet été, et durant une période de neuf mois, devaient être transportés par camion 1,2 million de tonne de granulats provenant de la carrière et acheminés par bateau depuis le port de Brégaillon jusqu'à Monaco. "Cette phase apportait le plus de contraintes dans une zone urbanisée", explique Bouygues, qui estimait à 500 le nombre de passages de camions par jour.


La deuxième phase, qui consiste à transporter 800.000 tonnes de matériaux d'avril 2018 à octobre 2019, est maintenue.

Source Var-Matin  07/02/2017 à 19:04  : http://www.varmatin.com/vie-locale/un-m … aco-112834